Ad Astra
Forum dédié à l'étude des sciences occultes
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

MANUEL DE LA PIERRE DES PHILOSOPHES
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Ad Astra Index du Forum  .::. DANS LE TEMPLE  .::. ALCHIMIE

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Arbus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 637
馬 Cheval

Message Posté le : Ven 28 Aoû - 20:40 (2015)    Sujet du message : MANUEL DE LA PIERRE DES PHILOSOPHES Répondre en citant

MANUEL DE LA PIERRE
DES PHILOSOPHES


THEOPHRASTE PARACELSE


 

II faut savoir comment la Pierre des Philosophes, que nous appelons Baume perpétuel et parfait,
se prépare et comment son action se manifeste. Prenons un exemple commun, le feu, et disons
comment il nous apparaît et comment sa chaleur se manifeste : le feu est excité par la silice ;
mais, ce feu ne se manifeste s'il n'est mis en contact avec une matière amie, bois, résine, huile ou
autre corps facilement inflammable. Et plus on lui fournira de matière inflammable plus il sera
violent. De même, la Pierre des Philosophes ou Baume perpétuel ne manifeste sa puissance que
lorsqu'elle est en contact avec le corps humain. Si cette Pierre est préparée avec la matière voulue
et conformément aux principes de la Philosophie, elle renouvelle et restaure les organes de la vie,
comme le bois qu'on apporte réveille le feu qui se meurt.
Il est clair que la matière de ce Baume qui guérit le corps humain de tous les accidents est
complexe. Aussi, avant de trouver la vraie matière, faut-il longuement travailler, et, lorsqu'on l'a
trouvée, faut-il la manier soigneusement et s'en servir avec prudence et modération. Dans ces
conditions seulement cette Médecine purgera le sang de ses diverses impuretés et rendra la santé.
Le médecin probe doit posséder la vraie science et ne pas être ambitieux.; il ne doit pas aimer la
pompe et les discussions, se fier à l'apothicaire, il doit connaître les maladies et les indispositions.
Or, vous, médecins ineptes, vous soignez vos malades à l'aide seul de votre orgueil et de votre
ignorance ! Un tel péché ne devrait pas rester impuni. C'est un crime prémédité et, commis dans
le but de voler d& l'argent. Ces médecins qui se disent savants ne connaissent pas les remèdes
qu'ils prescrivent et ne savent pas comment l'apothicaire doit les préparer. Et l'apothicaire les
connaît encore bien moins.
A la vérité. Docteurs et Apothicaires ne s'occupent point de la santé de leurs clients, ils ne
pensent qu'à emplir leur bourse. Lorsque eux-mêmes sont malades, ils ne prennent pas les
remèdes qu'ils prescrivent aux autres. Aussi, importe-t-il de dénoncer ces crimes. Mais, je crains
bien que ces chiens enragés ne se laissent pas mater facilement.
Pour revenir à mon sujet (dont m'a écarté l'intérêt que je porte aux pauvres malades) je vais dire
comment il faut préparer la Pierre des Philosophes et comment s'en servir. Sachez donc que
beaucoup d'anciens ont décrit la matière de la Pierre en paroles allégoriques dans le but d'abuser
les hommes inintelligents. Ensuite, Galien remplaça ces histoires par ses folies. Et ces folies sont
si bien ancrées dans les pauvres cerveaux qu'elles subsistent encore. Or, dis-moi, médecin de
l'école de Galien, d'où vient ta doctrine? As-tu déjà guéri la lèpre, l'hydropisie ? Tu te tais, tu ne
THEOPHRASTE PARACELSE MANUEL DE LA PIERRE DES PHILOSOPHES 2
sais que répondre, tu es forcé de reconnaître Théophraste pour maître. Si tu veux vraiment
t'instruire, lis ce que j'écris, et tu comprendras que le corps humain n'a point besoin de tes herbes.
Quant à tes pilules, elles n'agiront sur le corps que lorsque tu l'auras purgé de ses impuretés.
Sinon, elles feront autant de mal que de bien. Il est donc préférable de ne pas s'en servir. Tes
sirops ne servent à rien non plus, leur goût amer et répugnant amène des nausées, ils aggravent le
mal, causent des douleurs, opèrent par des moyens contraires à la nature. Je ne parle môme pas de
tes autres médicaments absurdes et idiots.
Si nous voulons imiter la Nature et employer une médecine naturelle, cherchons ce qu'il y a de
meilleur pour conserver la santé. Les métaux ont une grande affinité avec le corps humain, ils
peuvent agir efficacement sur lui. Car, comme l nomme, ils sont formés de Soufre, de Mercure et
de Se] occultes. Appliquer le Semblable au Semblable voilà le grand secret de la médecine, voilà
l'Arcane.
J'ai déjà dit, dans mes autres livres, comment le Soufre, le Mercure et le Sel forment les métaux.
Je ne parlerai donc ici que de la Pierre des Philosophes.
Sache donc que de la plus petite chose on peut tirer une autre chose. Chaque chose est formée,
engendrée, multipliée et détruite selon sa nature, on peut voir ce qu'elle a été et ce qu'elle sera, et
les accidents qui lui arriveront ne seront dus qu'à ses imperfections originelles. La nature seule
peut guérir le mal causé par ces accidents ; le feu ne le pourrait. Pourtant, la Pierre des
Philosophes le peut aussi. Si tu veux employer la vraie matière dans la confection de la Pierre, il
faut chasser de cette matière les impuretés, et foi mer de cette matière et de sa correspondante une
troisième matière. La matière de la Pierre est naturellement imparfaite ; et, imparfaite, elle ne
peut faire ce qu'elle fera, une fois parfaite ; pas préparée, elle ne donne qu'un ouvrage à moitié
achevé ; elle a besoin pour le parachever de sa correspondante. Le microcosme nous fournit un
exemple, le principe vital de l'homme qui ne peut parachever son oeuvre tant qu'il n'a été mis en
contact avec sa matière correspondante, c'est-à-dire avec le principe féminin.
Il faut d'abord réduire là Pierre en sa matière première, il faut que sa partie interne devienne sa
partie externe et vice versa. Ainsi dégagée, cette semence pourra se réunir à l'autre dans le vase
voulu ; le feu les y rendra pins parfaites et leur donnera la faculté de restaurer le corps humain ou
purifier les métaux. C'est le Mystère de la nature, et tout médecin devrait le connaître. Pour parler
pins clairement de la matière et de la préparation de cette précieuse médecine, je dirai aux fils de
la doctrine aimant la vérité qu'ils doivent savoir ceci : La Nature a engendré une certaine chose
dans laquelle sont mystérieusement cachés 1, 2, 3, dont la vertu conserve ta santé, chasse les
imperfections, protège la vieillesse.
An sujet de la préparation de cette médecine, Galien, Rasés et leurs successeurs ne savent rien.
Cette préparation, en effet, n'est pas la même que celle des pilules, et les vaches suisses ne
peuvent
la comprendre. Et puis, les opérations de cette préparation sont presque célestes. Cette médecine
purifie et restaure les métaux, ainsi que je l'ai dit dans mes Archidoxes. Que celui qui a des
THEOPHRASTE PARACELSE MANUEL DE LA PIERRE DES PHILOSOPHES 3
oreilles entende, qu'il cherche si Théophraste dit la vérité ou des mensonges, s'il parle en démon
ainsi que toi, sophiste idiot.
Préparation de la Matière de la Pierre.
Prends de l'électre en limaille, mets-le dans son sperme afin de le laver de ses impuretés, purge le
par l'antimoine selon la méthode alchimique. Ensuite, résous dans l'estomac d'une autruche
rendue plus forte par l'âcreté d'un aigle. Lorsque l'électre sera consommé, tu n'oublieras pas de le
ramener à son essence spirituelle qui est transparente et semblable à l'ambre. Puis, ajoute d'électre
la moitié de ce que tu avais mis dans l'aigle étendu ; sors le fréquemment de l'estomac d'autruche
: tu obtiendras ainsi l'électre spirituel.
Quand l'estomac d'autruche sera fatigué, il faudra lui redonner des forces. Quand il aura perdu
son âcreté, tu ajouteras do la quintessence de tartre en quantité suffisante pour que sa partie rouge
forme un dépôt de l'épaisseur de quatre doigts. Répète l'opération jusqu'à ce qu'il devienne blanc.
Cela fait, sublime: ainsi, l'électre atteint la blancheur de l'aigle exalté et est transmuté.
Voilà la préparation de notre médecine. Cette médecine servira dans toutes les maladies où la
médecine ordinaire ne peut servir. Selon l'usage que tu en voudras faire, tu la transformeras en
eau, en huile ou en poussière rouge.
En vérité, je te le dis : le meilleur fondement de la médecine est dans l'électre. Sans doute, dans
les autres minéraux il y a aussi de grands arcanes, mais, outre le long travail que ces arcanes
exigent pour en être tirés, ils sont souvent plus dangereux qu'utiles. Le médecin doit savoir tout
cela.
Les médecins de l'école de. Galien, qui consultent, non l'expérience, mais leur seule sottise,
disent que l'électre est un poison. Je concède que, pendant sa préparation, il est an poison. Mais, il
n'est point démontré qu'après sa préparation il le demeure : car la nature (bien que certaines têtes
de gazelle ne veulent pas le comprendre) incline toujours vers la perfection ; à plus forte raison
inclinera-t-elle vers la perfection si on lui adjoint l'art. Bien plus, je concède qu'après la
préparation l'électre est encore un poison, et poison plus violent qu'avant la préparation : eh bien,
étant donné que le semblable cherche son semblable, ce poison va s'attacher aux maladies
incurables, non pour leur permettre de suivre leur cours et de nuire, mais pour s'emparer de son
semblable, l'absorber jusqu'à la racine et le nettoyer comme le savon nettoie l'étoffé. Aussi, ce
venin, comme tu l'appelles, est-il plus efficace que ton axonge dont se servent les médecins de
l'école de Galien. L'arcane qui se cache dans notre médicament renferme une Essence qui ne peut
être comparée à aucun poison et diffère de l'argent vif dont tu as coutume de te servir, autant que
le ciel diffère de la terre. C'est pourquoi cette médecine est appelée médecine bénite de Dieu et
n'est pas révélée à tous.
Je ne suis pas né pour le repos ni pour la paresse. Ce n'est pas dans un vase de nuit, c'est en me
promenant, en vagabondant, comme tu dis dédaigneusement, et grâce à un long travail que j'ai
trouvé ce secret. Toi, tu tiens ta science des grimoires poussiéreux de nigromantie.
THEOPHRASTE PARACELSE MANUEL DE LA PIERRE DES PHILOSOPHES 4
Suite et fin de la préparation.
Ton électre détruit comme il a été dit, si tu veux continuer et arriver au but, prends d'électre
détruit et rendu volatil la quantité que tu désires parfaire, mets-la dans l'OEuf philosophique,
scelle-le de façon à ce que rien ne s'évapore, laisse l'OEuf dans l'Athanor jusqu'à ce que, de luimême,
sans aucune addition, l'électre commence à se résoudre, comme l'île qui au milieu de la
mer se désagrège chaque jour, et devienne finalement noir. Cette couleur noire est l'oiseau qui, la
nuit, yole sans ailes et auquel la première rosée céleste donne, par coction, ascension et
descension, la couleur noire de la tête du corbeau ; la tête du corbeau est remplacée par la queue
du paon, puis, par les plumes du cygne : enfin, arrive la couleur rouge qui est la marque de la
nature du feu, lequel feu chasse toutes les maladies du corps et ranime les membres froids.
Selon l'opinion de tous les Philosophes, cette préparation ne demande qu'un vase, qu'un fourneau,
qu'un feu.
Ainsi, cette médecine est parfaite et presque céleste ; elle restaure le corps humain et débarrasse
les métaux de toutes leurs impuretés ; personne ne peut atteindre et comprendre un tel arcane sans
l'aide de Dieu.
Mais, sache que cet électre n'aura point d'effet s'il n'a parcouru 3 fois le cercle des 7 au nombre
21. Aussi, dois-tu, lorsque tu détruis ton électre et le rends spirituel, te servir de l'arcane du tartre
pour enlever les impuretés. Cet arcane ne demeurera pas, mais il aura aidé à atteindre le nombre
voulu. C'est ainsi que, de lui-même, dans l'oeuf philosophique, le feu se transforme en eau
philosophique, que les Philosophes appellent eau visqueuse. Il m'est défendu d'écrire certaines
choses touchant ce mystère. Cet art est, en effet, un don de Dieu. Ainsi soit-il.
Usage de la Pierre.
Je dois dire, maintenant, comment il faut employer cette médecine. Sache donc qu'il faut la
prendre à très petite dose, et dans du vin ou autres liquides semblables.
Il me reste encore à donner la raison de l'obscurité que beaucoup relèveront dans mes écrit».
Cette raison c'est qu'il ne faut pas donner des perles aux cochons ni une longue queue aux
chèvres. La nature ne leur en a pas donné. Dieu a révélé le secret à assez de gens. Moi, j'écris
pour l'initié.
Si tu suis ma recette, ta médecine sera semblable à l'air qui pénètre tout et est partout, elle
chassera les maladies et apportera la santé. C'est la source du véritable or potable. Ce livre doit
toujours être consulté par le fils de la Doctrine. Qu'il soit rendu grâce à Dieu. Ainsi soit-il.

Fin du Manuel de la Pierre des Philosophes.

Ora et Labora
Amitiés
Arbus
_________________
Ora et Labora



Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Ven 28 Aoû - 20:40 (2015)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

   Ad Astra Index du Forum .::. ALCHIMIE
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.