Ad Astra
Forum dédié à l'étude des sciences occultes
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

La table Païenne
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Ad Astra Index du Forum  .::. LE PARVIS  .::. AUBERGE
Aller à la page: 1, 2  >
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Arbus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 650
馬 Cheval

Message Posté le : Jeu 15 Avr - 21:04 (2010)    Sujet du message : La table Païenne Répondre en citant




BIENVENUE AUX PAÏENS DU MONDE ENTIER !

ICI , L'HYDROMEL COULE A FLOTS ET LE RIRE ET LA JOIE SONT DE RIGUEUR !

  
  

_________________
Ora et Labora



Dernière édition par Arbus le Ven 30 Juil - 08:41 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Jeu 15 Avr - 21:04 (2010)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Arbus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 650
馬 Cheval

Message Posté le : Dim 18 Avr - 13:48 (2010)    Sujet du message : La table Païenne Répondre en citant

En guise de mise en bouche , je vous livre un texte ( Je ne connais pas son auteur , qu'il me pardonne ... ) cru et non expurgé
afin de commencer un débat ...


 
Le secret des Dieux              
                 

              
"Les esprits, les divinités, les démons, les anges sont des égrégores, c’est-à-dire des énergies psychiques engendrées par
les croyants.
Généralement, ces forces psychiques qui habitent le subconscient et l’inconscient collectif asservissent les hommes et les
maintiennent dans des croyances restrictives.
Le pouvoir des religions et des sectes repose sur le pouvoir d’attraction de ces égrégores.

 Lorsque l’homme prend conscience de la véritable nature des divinités et qu’il réalise que ce sont les hommes
qui créent les dieux, et non le contraire, il peut se libérer de leur influence.
Dès lors, il peut choisir de les utiliser consciemment pour augmenter sa propre puissance. Le simple croyant est l’instrument soumis des religions, alors que celui qui est initié à la connaissance des égrégores ne se soumet à aucune religion.
Il ne se laisse récupérer par aucune secte.
Autrefois, la religion des romains prescrivait d’utiliser la puissance des dieux pour satisfaire ses propres désirs. Les païens
ne se soumettaient pas aveuglément aux dieux ; mais ils leur commandaient en maîtres. Ce point fondamental est ce qui différencie
l’initié du profane, le polythéiste du monothéiste.
« Les Romains implorent les dieux non pour les honorer, mais pour se les concilier ; non pour avoir la force d’obéir à leur
volonté, mais pour les plier à leurs désirs. » (J. Chevalier)
La véritable liberté consiste à échapper à volonté aux égrégores qui nous mettent mal à l’aise et à utiliser sereinement la
puissance de ceux qui nous apporte ce dont nous avons besoin. La recherche du bonheur personnel est le but de l’initié. Peu
lui importe de servir la cause d’une religion. Il communie directement avec l’invisible, sans faire appel aux castes sacerdotales
dont le seul véritable souci est le maintient de leurs prérogatives sur les fidèles.
Les égrégores ne sont pas de simples créatures imaginaires, mais des forces agissantes qui se nourrissent des pensées et des
émotions de ceux qui croient en eux. Nous allons en étudier quelques-uns dans ce livre.
La véritable initiation est la connaissance des égrégores. L’initiation permet de se libérer de l’influence funeste d’un mauvais
égrégore et de s’approprier l’énergie positive d’un égrégore bienveillant. Les divinités sont des créatures psychiques autonomes
et immortelles. Les dieux se nourrissent des rites et des rituels que leurs offrent leurs adeptes. La mort d’un culte n’entraîne
pas la mort d’une divinité. Même si un grand nombre de divinités païennes ont sombré dans l’oubli au cours des âges, ces créatures
psychiques sont immortelles et continuent de vivre dans les abysses de l’inconscient. Elles s’enfoncent dans les profondeurs,
prêtes à resurgir dès que deux ou trois humains s’assembleront pour les réveiller. Plus une religion a d’adeptes, plus il
y a de cérémonies religieuses et plus les dieux acquièrent de puissance. C’est la pratique religieuse qui donne de la force
aux dieux. Le mot office signifie devoir. L’office divin est le devoir du croyant qui nourrit la divinité de sa prière. Les
dieux sont tonifiés par les pensées, les paroles et les actes des croyants. Les animistes pensent que c’est le sang des sacrifices
qui fortifie les dieux. En réalité, c’est l’émotion produite par le rituel. Plus une cérémonie est spectaculaire et plus elle
dégage d’énergies psychiques nutritives. C’est l’énergie émotionnelle qui nourrit la divinité. Pour être nourricière, l’émotion
doit être véritable, c’est pourquoi les hommes ont fait appel à des symboles puissants, comme le sang du sacrifice. La plupart
des dieux ont été nourrit avec le sang des sacrifices, même Yahvé, le dieu d’Israël. Pour les fidèles de Yahvé, le sang était
un aliment tabou réservé à leur dieu.
Le subconscient tient pour vrai ce qu’il perçoit par l’intermédiaire des sens. Il croit ce qu’il voit, sens, entend et touche
par le moyen du corps physique. La croyance religieuse vient des profondeurs, elle est involontaire. La foi est forgée par
le réveil des forces abyssales, généralement lors de l’assistance à une cérémonie religieuse riche en émotions. Ce réveil
peut se produire à tout âge, mais c’est souvent pendant l’enfance, quand l’esprit est encore facilement malléable, que naît
la foi religieuse.
Parmi les nombreuses religions qui existent ou ont existé, les religions polythéistes sont les plus ouvertes, parce qu’elles
admettent l’existence d’une pluralité de divinités. Les religions les plus sectaires sont les religions monothéistes qui n’admettent
qu’un seul dieu et nient l’existence des autres divinités.
Il est souvent difficile de briser les tabous dont s’entourent les sectes et les religions. La notion de sacré qui enveloppe
une croyance, une tradition, un objet, un lieu ou une personne, rend les croyants très susceptibles. Le non-respect du tabou
est considéré comme un grave sacrilège. La violation du tabou religieux déclenche une réaction très agressive de la part des
« gardiens de la tradition », qui sont généralement les membres d’une caste sacerdotale qui craignent de perdre leur pouvoir
et leur autorité ou des propagandistes fanatisés qui redoutent de perdre leurs certitudes. Le tabou religieux repose sur la
terreur. Le tantrisme véritable ou voie de la main gauche, qui n’a rien de commun avec le pseudo-tantrisme qui est pratiqué
en Occident, prescrit la violation des tabous pour se libérer des limitations humaines. Son équivalent occidental est le satanisme.
Les principaux interdits du monothéisme biblique et coranique concernent l’adoration d’autres divinités et la liberté sexuelle.

Depuis Moïse, les religions bibliques n’ont pas hésité à profaner les sanctuaires des religions païennes qu’elles exècrent.

« Renversez tous les lieux où les nations dont vous possèderez la terre ont doré leurs dieux sur les hautes montagnes et sur
les collines, et sous les arbres couverts de feuillages. Détruisez leurs autels et brisez leurs statues, brûlez leurs bois
sacrés, réduisez en poudre leurs idoles, et effacez de tous ces lieux la mémoire de leur nom. » (Deutéronome : 12, 1.)
Le but ultime du monothéisme est l’éradication du vieux paganisme, afin d’imposer à tous les hommes une religion universelle
fondée sur la croyance en un dieu unique. C’est essentiellement ce but que visent l’œcuménisme et le dialogue islamo-judéo-chrétien.
Heureusement pour les polythéistes et les hénothéistes, l’unité au sein du monothéisme reste encore une utopie.
Chaque individu est attiré par le groupe qui lui correspond, selon son cheminement personnel et son évolution. Au cours de
sa vie, un individu peut rejoindre différentes religions, différentes églises ou sectes et entrer en contact avec différents
égrégores. A la longue, cette quête se révèle libératrice. Seuls ceux qui restent figés dans un dogme ou une tradition se
ferment toute possibilité d’évolution spirituelle.
Les divinités sont bonnes ou mauvaises selon les croyances qui les nourrissent. Dans les tous premiers temps de leur création,
les égrégores sont mortels, jusqu’a ce que les offrandes et les sacrifices leurs procurent l’immortalité.
Yahvé est un égrégore engendré par le clan abrahamique. Il n’est pas le créateur du ciel et de la terre. Le Dieu véritable,
c’est l’Univers, le Tout, le Cosmos. Le mot Vie est préférable au mot Dieu. Il exprime mieux la réalité des choses. La vie
est bonne, elle n’a rien de commun avec Yahvé, l’égrégore pudibond et coléreux qui a été fortifié par les innombrables sacrifices
et holocaustes de la religion mosaïque. La Vérité est panthéiste. L’Univers, la Vie n’ont rien de commun avec le dieu d’Israël.
Cette croyance selon laquelle Yahvé est le dieu créateur du monde s’enracine dans la mythologie juive. De nombreux peuples
ont imaginé des divinités créatrices. C’est une façon de s’approprier le mystère de la Vie.
Les cathares sectaires jugeaient le monde mauvais et prétendaient que la matière et la chair étaient les créations du diable.
Ils étaient assez proches de la pensée bouddhiste, monastique et ascétique qui rejète la vie et ses plaisirs. Ces sectes ennemies
de la chair haïssent la Vie.
Pour parvenir à une claire compréhension du monde invisible, il faut dépasser toutes les fausses croyances, toutes les superstitions
religieuses. Les chefs religieux n’ont même pas conscience de servir des égrégores et prennent très au sérieux la fonction
« sacrée » que leur défèrent la masse des croyants. Pour entrer en relation avec un égrégore, le clergé n’est pas indispensable.
Chaque homme, chaque femme est capable d’établir une relation personnelle avec la divinité de son choix. Toutes sont directement
accessibles, pour peut qu’on ait quelques notions du phénomène religieux.
La véritable initiation spirituelle consiste à avoir une claire compréhension des égrégores. Cette connaissance libère de
la peur et de la culpabilité. Elle permet d’éviter l’influence des égrégores répressifs, ceux qui ont été créés pour asservir
les masses et de choisir les bons, ceux qui épanouissent l’individu. Les mauvais égrégores possèdent ceux qui leur font allégeance.
La personnalité d’un individu possédé par un égrégore tyrannique est complètement déformée, voire annihilée. Ce genre d’égrégores
despotiques causent des maux parfois irréversibles. L’initié est celui qui est capable d’utiliser la puissance d’un ou plusieurs
égrégores pour rendre sa vie plus heureuse. Il peut aussi créer des égrégores protecteurs qui seront pour lui des alliés de
pouvoir. Le pouvoir de créer des égrégores est enseigné par la science chamanique.
Les sectes et religions sectaires engendrent des égrégores tyranniques qui sont très néfastes. Si on est victime de l’un d’eux,
il est possible de se libérer de leur mauvaise influence. Le secret ? Il suffit d’accomplir les actes que ces égrégores détestent
et ils fuiront loin de vous. Le processus de libération est
simple. Premièrement, couper tous liens avec les adeptes d’une secte ou d’une religion qui nourrit un égrégore malsain. L’important
est de s’abstenir de participer au culte qui fortifie l’égrégore dont on veut se libérer. Dans les premiers temps, après avoir
chassé l’égrégore pernicieux, il est conseillé d’attirer l’influence d’un égrégore antagoniste de l’égrégore funeste. Ce nouvel
égrégore jouera un rôle protecteur. Sans cela, l’égrégore chassé reviendra en force et l’état de la personne sera pire qu’avant.
Par la méditation, l’initié peut se construire une carapace contre tout choc en retour. L’égrégore continu de roder dans le
subconscient, il hante la personne qui l’a chassé de son esprit et cherche une faille par laquelle il pourra revenir occuper
sa demeure.
La meilleure façon de méditer est de s’asseoir en tailleur sur un tapis, face au Nord. Il est préférable d’enlever tous ses
vêtements et de demeurer dans la nudité totale. On choisira un lieu ou l’on ne risque pas d’être dérangé, comme sa chambre
à coucher. Devant soi, il faut placer une bougie allumée et concentrer son regard sur la flamme. Les yeux doivent rester ouvert
et fixer la flamme sans sourciller. Après quelques temps, les yeux s’habituent à cet exercice. Il faut respirer calmement
et faire appel à un ou plusieurs égrégores connus pour leur pouvoir libérateur et régénérateur. On récitera leurs noms mentalement
ou oralement, plusieurs fois de suite, jusqu’à ce que leur présence soi perceptible. Cet exercice doit être renouvelé chaque
jour, de préférence le soir, avant de se coucher. En une ou quelques semaines, le contact sera fermement établi. Une passerelle
sera jetée entre vous et l’égrégore que vous aurez choisi pour vous protéger.
Est initié quiconque connaît le secret des dieux. Seul l’initié est capable de maîtriser ces puissances invisibles. L’initié
sait qu’il existe une multitude d’égrégores. Il est impossible de vivre en société sans entrer en contact avec un égrégore.
L’initié s’efforcera de devenir le temple d’un égrégore qui le conduira vers l’épanouissement personnel et la réalisation
de ses désirs.
La vieille religion naturelle et animiste, c’est le paganisme universel qui nous relie à la multitude des égrégores. La base
du paganisme repose sur la multiplicité des dieux. Dans le paganisme, chaque individu peut trouver la divinité qui lui correspond.
Cette liberté de choix n’existe pas dans le monothéisme. Cette doctrine restrictive est fondée sur l’obligation d’adorer un
seul dieu. L’intransigeance et le sectarisme du monothéisme sont directement responsables de l’athéisme grandissant. Dans
l’hindouisme et chez les peuples polythéistes, la foi païenne est demeurée intacte. Des dieux vieux de plusieurs milliers
d’années sont présents partout et ils partagent la vie quotidienne des hommes.      

 
    Les différents égrégores religieux          
                 

              
Les premiers égrégores religieux ont été engendrés pendant la préhistorique. Les premiers hommes ont divinisé les morts et
créé le culte des ancêtres ou mânes. La mort fait peur à tout homme normal. Les morts sont associés à la peur de la Mort.
Dans la pensée religieuse païenne, leur culte permet d’apprivoiser la Mort en s’assurant la bienveillance des défunts. Les
premiers hommes ont divinisé les forces de la nature, les éléments et certains animaux. C’est généralement les attributs de
férocité ou de puissance de certaines espèces animales qui ont poussé les premiers hommes à créer les premiers égrégores animaux.
Le dragon mythique est une survivance de la connaissance des dinosaures qui existe encore dans le cerveau reptilien de l’homme.
Les reptiles sont à l’origine des mammifères, des poissons et des oiseaux. Les égrégores ou divinités animales communiquent
aux hommes la férocité ou la puissance des animaux auxquels ils sont liés. Les égrégores liés aux forces de la nature, permettaient
aux premiers hommes de maîtriser leur peur des éléments déchaînés, comme la tempête ou la foudre. L’activité parfois impressionnante
des forces de la nature a inspiré aux premiers hommes le sentiment qu’elles étaient vivantes. De ce sentiment est né la croyance
aux esprits de la nature.
L'angoisse de la mort, des forces naturelles ou animales qui dépassent largement la faiblesse des hommes est donc à l’origine
des dieux. Les égrégores animaux engendrés par les cultes chamaniques et animistes de la préhistoire vont perdurer avec les
religions et magies polythéistes, notamment dans la mythologie égyptienne et dans la mythologie hindouiste. Le culte des animaux
sacrés et des dieux animalisés est une caractéristique du paganisme. Seule la mythologie yahviste se montre radicalement hostile
aux égrégores animaux des nations païennes.
Dans la religion mosaïque, le sang et la chair de certains animaux domestiques étaient offerts en sacrifices et holocaustes
sur l’autel de Yahvé, le dieu invisible. Le christianisme et l’islam ont hérité de la religion mosaïque sa haine des égrégores
animaux. Le catéchisme de l’Eglise catholique veut maintenir une barrière infranchissable entre les hommes et les animaux.
Ces derniers sont jugés inférieurs et indignes de droits. Même l’affection leur est refusée. Ce discours rigide est dans la
logique du judéo-christianisme qui s’est toujours montré hostile au culte païen des animaux sacrés. Les égrégores animaux
nous relient à notre passé totémique. Les animaux sont nos frères et beaucoup éprouvent des sentiments proches des nôtres,
particulièrement chez les mammifères. Ils ont l’innocence et la cruauté des enfants humains. Les animaux éprouvent la peur,
la souffrance, la tristesse, la faim, la soif, la fatigue, le plaisir, la joie, tout comme nous. De par leurs capacités intellectuelles,
les hommes sont des mutants, mais leur corps est celui d’un primate. L’homme est un mammifère. Il appartient au monde animal.
Les dieux-animaux qui vivent dans l’inconscient profond nous enracinent dans ce monde qui fut le nôtre, autrefois. La civilisation
judéo-chrétienne nous a coupé de nos racines animales.     

 
    Conclusion          
                 

              
Les dieux, les déesses, les démons existent véritablement, mais les religions officielles nous trompent sur la véritable nature
de ces énergies. Car ce sont bien des énergies psychiques engendrées par les hommes. Ce sont les hommes qui créés les divinités
grâce au pouvoir du subconscient. Cependant, ces forces ne sont pas des chimères, elles ont une existence réelle dans le psychisme
humain. Le moi peut facilement être balayé par les énergies qui habitent l’inconscient. Le subconscient, l’inconscient sont
encore des mystères que la science est loin d’avoir complètement exploré. Le monde psychique échappe à notre compréhension
du monde. Le paradis et l’enfer existent et ils sont en nous. Ce sont des états émotionnels, des « lieux » qui n’existent
qu’en esprit et que seuls des états d’extases mystiques, des transes chamaniques, des altérations de la conscience produites
par l’épuisement, les substances psychotropes, les rêves peuvent révéler à la conscience humaine.
La véritable initiation est la connaissance des égrégores. Cette connaissance libératrice donne à l’initié un pouvoir qui
lui permet de transcender toutes les religions existantes. L’initié est le maître des dieux parce qu’il connaît leur secret.
Il sait que c’est l’homme qui a créé Yahvé et non le contraire. Cette notion fondamentale libère de toutes les peurs, de toutes
les superstitions dont les exploiteurs de l’angoisse existentielle profitent trop souvent. L’initié rejette les dogmes et
les clergés institués qui prétendent détenir et imposer la Vérité. La connaissance libératrice le place au-dessus de toutes
les fausses croyances, au-dessus de toutes les superstitions.
L’initié rejette également l’athéisme. L’incroyant se prive de l’aide précieuse apporté par les égrégores religieux. L’athée
subit l’influence incommodante d’autres égrégores, sans en avoir véritablement conscience. Il n’y a pas que les égrégores
religieux qui règnent sur l’humanité. Les hommes ont engendré d’autres forces psychiques qui influencent notre volonté. Ces
forces invisibles, ce sont les égrégores sociaux, raciaux, nationaux, politiques, familiaux et ceux qui ont été engendrés
par notre propre karma . "  

Que pensez-vous de ce texte ?
_________________
Ora et Labora



Revenir en haut
              

voyageur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2010
Messages: 35

Message Posté le : Mar 5 Oct - 18:04 (2010)    Sujet du message : La table Païenne Répondre en citant

Bonsoir aubergiste , une choppe et vous servirez Arbus et la belle Sekelah quant-ils passeront .

Intéressant , il y a quelques années de ça j'adhèrerai a cent pour cent avec cette vision du monde magique , je reconnais volontier que le monothéisme a fait et fait encore des ravages , mais qui est responsable , cette croyance ou les hommes qui se sont posés en guide ? D'autre part avec plusieurs dieux les Grecques et les Romains , pour ne citer qu'eux , n'ont pas fait mieux .

J'avoue , de plus , que laisser un espace de mon subconscient à une entité me gène un peu , meme beaucoup ; pour moi cela revient à servir donc d'etre l'esclave de quelque chose ou de quelqu'un . Non , l'idée d'avoir un hote me déplait au plus haut point , gentil ou méchant .

Je sais qu'il y a des entités qui existent , qu'importe le nom qu'on leur donne , qu'ils fassent leur vie comme je fais la mienne , c'est-à-dire dans le respect de mon environnement et eux du leur , et ceux , qui dans le fond ne sont que des fantomes puisqu'ils ont besoin de mon existence pour en avoir une , si j'ai bien compris , qu'ils aillent au diable . Je n'ai rien contre des interactions de monde , volontaire ou non , mais sans profit d'un coté comme de l'autre et dans la paix , autrement que cette interaction passe son chemin .

Il est plus que certain que les univers s'arretent à un Seul et Unique Dieu physiquement , mathématiquement et magiquement , il ne peut en etre autrement . M'incliner par respect devant celui-ci , tant ses créations sont grande , ne me pose aucun souci puisque dans ses oeuvre il n'a pas oublié la Liberté , mère de toutes connaissances , puisqu'elle laisse l'esprit sonder au plus profond de la mémoire . Maintenant qu'importe le nom qu'on lui donne : Vie ou Dieu pour moi c'est du pareil au meme , de plus ne dit-on pas qu'il vaut mieux s'adresser au bon Dieu qu'à ses saints , bon ou mauvais , en cas de soucis ? Vox populi vox dei .

Maintenant etre le maitre des dieux pourquoi faire ? les connaitres ne suffit-il pas ? De plus comment peut-on se dire maitre alors que l'on est obligé de servir par un rituel quelconque ? faut qu'on m'explique , non cela ne tient pas la route , seul le respect vaut la peine qu'on s'y plie si l'on veux le gagner .

Non merci aubergiste , il faut que j'aille soigner mes compagnons .


Revenir en haut
              

Arbus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 650
馬 Cheval

Message Posté le : Mer 6 Oct - 10:14 (2010)    Sujet du message : La même chose ! Répondre en citant

S'agit-il de servir ou bien de se servir de ce que l'Unique nous donne ?
Être le maître des dieux ou bien de l'espace de liberté  qu'Il nous a donné ?
Je pratique la Théurgie et le Magie depuis longtemps et je le fais pour le bien de mes semblables , pas pour moi , jamais , et je me suis
rendu compte que je ne fais que servir la destinée , que d'utiliser le libre arbitre dont Il a eu la bonté de nous doter ...
Mais , quand on veut , on peut , et quand on peut , on doit !
Alors laisser de côté cette opportunité d'aider , même par les moyens magiques , ce serait me renier quelque part ...
Quant aux rituels , ce ne sont que des clés pour ouvrir les égrégores ... On ne peut pas laisser le profane faire n'importe quoi
n'importe comment ! Ces clés peuvent paraître idolâtres ou ridicules mais restent des clés , rien de plus , comme des codes de cartes
bancaire!
De plus , quand on utilise ces moyens là , et bien il faut payer le prix , car tout est échange ... et bien sûr , plus la demande est élevée , plus le prix l'est aussi !
Quand à la Magie pure , la magie personnelle qui fait appel à nos facultés supérieures , et bien c'est comme de marcher ou de respirer .
C'est une chose naturelle , un outil au pire , et l'utiliser est aussi naturel que marcher ou manger !
Même si l'on fait appel à des entités , qui sont elles aussi assujetties à des règles au sein de leur égrégore , on ne fait qu'appliquer la règle des correspondances qui veut que tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ...
Quant au chamanisme , c'est l'utilisation de facultés purement naturelles qui permettent de travailler sur tous les plans , physique , physique subtil , vital , astral ; rien d'autre ! Tout le monde possède ces facultés mais bien peu ont la patience de les développer de sorte qu'elles restent à l'état larvé chez la plupart des gens ...
Et la foi en l'Unique est une autre affaire ,même si l'on croit à tous Ses serviteurs ...
La même chose Aubergiste !!! Tournée générale !!!
_________________
Ora et Labora



Revenir en haut
              

voyageur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2010
Messages: 35

Message Posté le : Jeu 7 Oct - 02:12 (2010)    Sujet du message : La table Païenne Répondre en citant

Merci pour la choppe Arbus ... santé .

Quant on peut on doit ! Ce pourrait etre une devise de chevalier .
J'ai lu et j'ai dit ce que je pensais , je ne parlais que du texte et non d'une personne en particulier , il me semble t'avoir blessé et je m'en excuse . Je sais que ton coeur est droit et je devine le sentier sur lequel tu marches . Je connais la foret , les sources et ceux qui viennent y boire . Ils me connaissent aussi car je regarde ou je pose mes pas . L'harmonie , c'est la clef du monde magique .
Le rituel ? je n'en suis pas certain , mais mon doute ne vaut que pour un monde en paix , sans celle-ci je peux comprendre la nécessité de ce dernier mais seulement parce que la situation l'oblige , puisque qu'en face les choses ne sont pas naturelles mais contraintes . Il y a donc une violence ou l'harmonie n'a pas sa part . Je ne sais pas si je me suis fait comprendre .
Je trouve qu'il y a danger pour un néophyte de se laisser aller à une trop grande ouverture d'esprit , surtout s'il n'est pas accompagné , d'ou une certaine réticence de ma part , peut-etre vaut-il mieux laisser certaines choses dans l'ombre en cette période de faiblesse d'esprit , je ne parle pas de ce que tu enseignes ici qui , au contraire , ouvre de vastes horizons à beaucoup et que j'encourage à visiter , mais du coté incertain ou peuvent faire basculer des écrits meme de toute bonne foi .
Autre chose me gène , c'est cette notion de prix , pour moi c'est pactiser , donc se trouver en position d'infériorité , une faiblesse pour la seule créature qui ici bas a été faite à l'image de l'Unique . Je comprends que cela soit source de tentation , posséder un homme doit donner des pouvoirs immenses et les ruses pour arriver à ses fins doivent etre plus que subtiles . Je suis laconique je sais .
Le chamanisme , ce que tu en dis est vrai . Je suis en occident depuis une génération , mes grands parents viennent du froid sibérien ou le frère de ma mère fut sauvé par une chamane , un peu comme dans les histoires , elle était vieille et vivait seul dans une cabane au milieu des bois . Ce devait vraiment etre une personne hors du commun , la médecine n'avait plus de recours et mon oncle est encore de ce monde . Je n'en parle que pour témoigner .
C'est vrai que l'Unique est une autre affaire , je n'y suis pas arrivé par la foi , je laisse cette loterie aux grenouilles , non, la réflexion sur les choses observées fut longue et la conquete de la liberté d'esprit fut apre avant de comprendre .
Aubergiste ! parler donne soif servez nous donc de ce breuvage dont je vous ai vu prendre goulument une rasade


Revenir en haut
              

Arbus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 650
馬 Cheval

Message Posté le : Ven 8 Oct - 01:45 (2010)    Sujet du message : La table Païenne Répondre en citant

Tu viens d'un si beau pays ...
Les Chamanes sibériens sont admirables et ô combien efficaces !
J'ai , par ma formation druidique une part de chaman en moi , et elle n'est pas négligeable  crois-moi ... Ce que tu dis sur la forêt , les sources et les animaux , je le vis également et je m'efforce de vivre moi aussi dans l'harmonie la plus totale avec mon environnement ,
aussi bien en ville qu'à la campagne ou dans un bois sacré . Pour moi aussi , elle est la base de notre liberté ( C'est pour cette raison que j'aime tant Avatar ... ) , de notre bonheur sur notre Terre Mère .
Je ne suis venu au Martinisme que très récemment ( Trois ans )  car notre Mère l'a demandé et Elle a guidé mes pas vers le Chapitre
auquel j'appartiens maintenant .
Pour moi non plus la voie de l'Unique ( Nous la nommons la Voie Étroite ) n'est pas venue "comme ça " , j'y suis venu par des chemins d'observation , de contemplation , d'amour , de joie de voir un chevreuil  au lever du jour sans que celui-ci ne fuie devant moi , d'étude et de travail . La foi était là mais entièrement à Notre Mère pour tout ce qu'Elle nous a offert .
Le Père , chez nous en Bretagne , on ne prononce pas Son Nom , il est sacré et seuls les Druides entre eux le prononcent et ce n'est qu'une image ! Je révérais ce Nom mais l'Unique me paraissait inaccessible , trop loin des hommes en quelque sorte .
Il a fallu tout l'amour de la Mère pour que je surmonte ce fardeau culturel .
Si tu connais un peu la Kabbale , je dirais que de Yesod , j'ai été affectueusement prié de passer en Tipheret !
Ce que j'ai fait , à ma grande joie et pour mon durable bonheur .
Mon chemin est fait  à la fois de la Celtie et du Christianisme , l'un étant purement naturel , l'autre issu de ma foi en l'Unique ( Qui est venue en regardant Sa Création , cette merveille chaque jour renouvelée que les hommes sont en train de salir , de meurtrir pour ce qui concerne leur habitat ... " Ils ont tué leur Mère " ... ) .
Alors que faire ?
Se terrer et attendre ou lutter bec et ongles pour que les forces des ténèbres ne triomphent pas ?
J'ai vite choisi ! Et tous les moyens sont bons !
Quant au prix à payer ...
Je me suis mal exprimé .
Ca n'est pas vraiment un prix à payer au sens ou l'entendent les profanes , mais disons qu'il s'agit de maintenir l'équilibre de la balance entre les plans . Si on utilise l'énergie d'un plan , on doit la compenser ailleurs pour garder ce plan et le nôtre en harmonie , c'est tout !
Bien sûr , il ne faut le faire qu'avec d'infinies précautions et avec le plus de sagesse possible , c'est pour cela que nous continuons d'entretenir le mythe du "prix à payer " car il faut bien simplifier pour le profane et le novice !!!
Sinon , nous verrions tout un tas de " Harry Potter " déferler sur le monde et mettre le bazar dans l'équilibre sus cité !
Il faut bien  des barrières et des garde-fous .
Quand on entre dans le vrai monde de la Magie , c'est parce-qu'un appel a eu lieu en nous , qu'on est prêt spirituellement , et qu'on est aussi prêt à purifier , et encore purifier pour arriver à être un canal parfait ...
Cela vaut aussi bien  pour la Voie Druidique que pour la Voie Étroite , et peu de gens sont suffisemment sincères avec eux-même pour y parvenir .
Les autres ne peuvent que tomber aux mains de la sorcellerie et d'entités plus ou moins avides de pouvoir sur les hommes , sans s'en rendre compte , d'ailleurs , la plupart du temps !
C'est pourquoi je resterai toujours très prudent avant de donner aux autres certaine connaissance .
Elle doit s'apprendre par la vie elle-même , et dans la vie !
Et comme tu le dis si bien la liberté d'esprit est une conquête de haute lutte !
Mais quelle joie , quelle lumière et quel bonheur elle apporte à celui qui a su par son opiniâtreté , son travail , ses renoncements voire ses ascèses , la conquérir ...
La Liberté n'est pas une affaire de foi , c'est entendu , c'est une affaire de guerre que l'on se déclare à soi-même , uniquement .
Bigre ! 2h40 !
Aubergiste , apportez-nous la soupe à l'oignon, quelques tranches de pain bis ,  et une carafe de cet excellent Bourgogne que vous buvez en cachette (ou croyez le faire !)  pour faire chabrot !
Et nous gagnerons nos chambres un peu plus riches des merveilles de ce monde après nous être assurés que nos chevaux vont bien !

_________________
Ora et Labora



Revenir en haut
              

voyageur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2010
Messages: 35

Message Posté le : Lun 18 Oct - 18:37 (2010)    Sujet du message : La table Païenne Répondre en citant

Bonsoir Arbus , me revoilà perdu que j'étais dans les méandres de cette toile que l'on nomme NET , mauvaise manipulation de ma part et d'un coup plus rien , le néant , ces machines ne sont décidément pas faite pour moi . J' ai bien aimé ce que tu as écrit ci-dessus , peux-tu m'en dire un peu plus sur le Martinisme , cela a-t-il un rapport avec L.C. de Saint Martin ? j'ai un vague souvenir d'avoir lu quelque chose de lui il y a très longtemps .

Aubergiste , décrochez-moi ce jambon et portez-nous du vin cette aventure m'a mis en appétit .


Revenir en haut
              

Arbus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 650
馬 Cheval

Message Posté le : Jeu 28 Oct - 10:55 (2010)    Sujet du message : La table Païenne Répondre en citant

Il y a plusieurs ordres martinistes , certains comme l'OMT ( Ordre Martiniste Traditionnel ) sont effectivement tournés vers L.C. de St Martin et étudient ses textes , ils sont essentiellement philosophiques et ne débouchent pas ou peu sur l'opératif .
L'Ordre auquel j'appartiens est l'OM S.I. , martiniste/martineziste , et débouche sur l'opératif par l'intermédiaire de l'Ordre des Chevaliers Elus Cohen de l'Univers qui est un Ordre intérieur à l'OM S.I. et qui pratique la théurgie opérative à partir des enseignements de Martinez de Pasqually .
De plus , nous pratiquons sous les auspices de Maître Philippe de Lyon qui fut l'un des plus grands thaumaturge de la fin du XIX e et du début du XXe siècle .
Notre ordre se réclame non pas de L.C. de St Martin , mais de Saint Martin de Troyes , celui qui partagea son manteau avec un mendiant ,et notre devise est "carritas" , la charité .
Nous y étudions les trois sciences : alchimie , astrologie , kabbale .
Ce sont celles du Temple de la Jérusalem Céleste .
Si tu es intéressé par notre ordre , je t'en dirai plus par message personnel .
_________________
Ora et Labora



Revenir en haut
              

voyageur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2010
Messages: 35

Message Posté le : Jeu 4 Nov - 02:18 (2010)    Sujet du message : La table Païenne Répondre en citant

Bonsoir Arbus , c'est avec grand interet que j'écouterai ce qui peut se dire sur ton Ordre .

A te lire , amicalement Voyageur .


Revenir en haut
              

voyageur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2010
Messages: 35

Message Posté le : Sam 20 Nov - 01:50 (2010)    Sujet du message : La table Païenne Répondre en citant

La bonne nuit aubergiste , voillà monaie sonnante pour le gite et le couvert , l'heure du départ à sonnée et la clareté de la lune sur ce paisible océan trace ma route , aussi il faut que je m'en aille . Salut mes amis pour moi , aDieu aubergiste qu'il te garde en paix ainsi que tout ceux de cette ile fortunée .

Voyageur


Revenir en haut
              

Arbus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 650
馬 Cheval

Message Posté le : Sam 20 Nov - 10:31 (2010)    Sujet du message : La table Païenne Répondre en citant

La rencontre d'amis est toujours trop courte !
Merci pour ces vœux qui me vont droit au cœur ...
Que les Dieux te soient propices et que les vents te portent toujours plus loin vers l'Un ...
Tu seras toujours le bienvenu ici en tous cas si l'envie de poser ton sac à terre te reprend ...
A bientôt ...
Amitiés
Arbus

_________________
Ora et Labora



Revenir en haut
              

voyageur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2010
Messages: 35

Message Posté le : Jeu 26 Juil - 01:19 (2012)    Sujet du message : La table Païenne Répondre en citant

Le bonsoir aubergiste , une choppe de ta meilleur bière , du tabac aussi j'attends quelqu'un il me faut passer le temps .

Revenir en haut
              

Arbus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 650
馬 Cheval

Message Posté le : Ven 27 Juil - 13:27 (2012)    Sujet du message : La bienvenue !!! Répondre en citant



Content de te revoir entier ,revenu à notre feu et à notre bière ...

Il y a fort à dire depuis ta dernière visite ...

Ha ! voici la bière , de la spéciale rubis , concoctée avec des groseilles , des framboises et du miel de bruyère .
 

A ton retour parmi nous !
 


Yermat !



 

_________________
Ora et Labora



Revenir en haut
              

voyageur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2010
Messages: 35

Message Posté le : Mar 11 Sep - 00:42 (2012)    Sujet du message : La table Païenne Répondre en citant

La bonne nuit Arbus et désolé de m'être éclipsé ainsi et un si long temps , mais , tu le sais , les choses ne vont pas toujours ou le regard se porte . Enfin , me revoilà pour quelques temps , ce qui me touche est de voir que ma chope est toujours fraîche et couronnée de cette écume blanche qui enneige les moustaches des hommes de ta contré à chaque rasade .

Yermat Arbus .


Revenir en haut
              

voyageur


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2010
Messages: 35

Message Posté le : Mer 12 Sep - 16:04 (2012)    Sujet du message : La table Païenne Répondre en citant

Je crois comprendre le sens de ton dernier envoi , peux tu en dire quelque chose ?

Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 07:56 (2018)    Sujet du message : La table Païenne

Revenir en haut
              

   Ad Astra Index du Forum .::. AUBERGE
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 2
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.